À propos

Notre concept

Des frites?

Non, peut-être!*

Patatak est une jeune entreprise bruxelloise de restauration lancée en 2018 par Adrien Dewez.

Sa philosophie : réanimer le goût des produits faits maison, de la cuisine belge, des souvenirs des plats de nos grand-mères avec des produits frais et issus de producteurs locaux.

Notre produits phare : des frites, bien sûr, et la sauce qui va avec. Des mayonnaises aux herbes fraiches, à la truffe, ou infusée au thym ou à l'ail, une sauce piquante maison, un ketchup de betterave, ou encore une sauce barbecue à base de carottes,...

Envie d'un repas plus consistant? Nous proposons également, des nuggets de poulet à la panure généreuse, des fricadelles garanties sans conservateur, des burger de viandes ou végétariens, des carbonnades à l'ancienne, des légumes marinés.

Frites en graisse de bœuf ou frites de patates douces huile végétale, sauce avec et sans œuf, Patatak est ouvert à tous : des produits vegan, carnés et veggie, à toutes les tailles. 

Situé sur le parvis de Saint-Gilles, le 1er restaurant Patatak connaît un franc succès auprès d’une clientèle de riverains, de touristes de passage et de curieux, de plus en plus nombreux, qui se laissent convaincre par le bouche à oreille et la réputation de nos produits: des classiques de la gastronomie belge revisités et toujours savoureux.

En 2020, nous ouvrons un seconde restaurant, dans le Centre Ville de Bruxelles, à côté de la Bourse.

Mais Patatak, c'est aussi un engagement environnemental et sociétal.

Nos restaurants sont décorés et équipés en utilisant des matériaux à faible emprunte écologique, nos packaging sont bio-compostables et tous nos déchets organiques (près de 20 tonnes par an !!!) sont compostés.

Alors? Curieux?

Venez découvrir nos deux établissements, sur le Parvis de Saint-Gilles et dans le centre de Bruxelles, à deux pas de la Grand-Place.

* Oui, bien sûr

  • Good Food
  • Gault & Millau POP

Notre histoire

Nos engagements

Du fait maison

Vous l'aurez compris, chez Patatak, pas de nom d'autoroute (blague belge pour désigner les conservateurs industriels) dans les produits. Chez nous, tout est fait maison, comme chez mamy, mais avec des friteuses un peu plus grosses.

On en vous le cache pas, des produits maison, c'est de la logistique. Plusieurs livraisons par semaine (dont 1 tonne de pommes de terres!), 4 jours de production, du stockage des produits bruts et des produits manufacturés, un monitoring constant des produits pour éviter la péremption et le gaspillage.

Mais le fait maison, c'est aussi la possibilité d'innover, de se réinventer, d'écouter les commentaires des clients et de s'adapter.

On connait la composition exacte de nos produits, n'hésitez pas à poser des questions!

Un maximum de partenariats avec des producteurs/grossistes locaux

  • Nos pommes de terres viennent exclusivement de la Ferme du Passavant, gérée par notre agriculteur vedette, Karel de Paepe. On en parle dans Médor, l'homme faisant face au golem de la patate industrielle et mondialisée, un regard sur l'état de notre paysage agricole. Big up Karel !
  • Nos légumes proviennent essentiellement du marché des Tanneurs. On les connait, on peut leur faire confiance pour fournir des produits de qualités, bio et aussi locaux que possible.
  • Nos bières, pas de discussion: que du belge, que des petites brasseries, que de l'amour en fines bulles. On a celles qui restent au fût (Brasserie de la Senne et Dupont) et les invitées du moment, selon la saison, notre inspiration et la vôtre.
  • Notre jus de pommes est confectionné par Fruit Collect, à base de fruits non consommés qu'ils récoltent et transforment. Un projet innovant qui lutte contre le gaspillage alimentaire. Et nous, on aime pas le gaspillage.
  • Nos softs en bouteille, c'est L'Annexe qui les fait! Avec cette brasserie fermenterie située à 500m du Parvis Saint-Gilles, difficile de faire plus local. Mais c'est pas pour cela qu'on les distribue. C'est surtout parce que c'est bon.

Pour la décoration de nos restaurants, nous travaillons avec Design With Sense (design intérieur à partir de matériaux de récupération), Ben Artside (des lampes origamis faites à la main à Saint-Gilles) ou Versus (fleuriste alternative et responsable).

Good Food

Patatak est la première friterie labelisée Good Food!

Good Food, c'est la labelisation bruxelloise qui promeut un système alimentaire durable.

Pour être labelisé, nous devons remplir un cahier des charge stricte. Les critères de ce label se basent sur quelques grands principes : la consommation de produits locaux et de saison, d’alternatives aux protéines animales et d’aliments produits dans le respect de l’environnement, le tout en minimisant le gaspillage alimentaire.

Ah et bien ça tombe bien, c'est ce qu'on fait!

Compost

On l'a déjà dit et re-dit : chez Patatak, ON AIME PAS LE GASPILLAGE!

Même des pelures de patates.

Tout nos déchets de cuisine sont compostés, de même que les déchets de table (à l'exception de la viande). Pour ce faire, nous avons investit dans du packaging bio-compostable. Une année de test et une formation par Worms plus tard, nous générons près de 300 kilos de compost par semaine.

Et vous savez ce qu'on en fait? On le rends à Karel, notre agriculteur, lorsqu'il vient livrer les pommes de terres. Et vous savez ce que fait Karel? Il les épands sur ses champs.

Economie circulaire, qui dit mieux?

Vous voulez en savoir plus? On en parle ici:

Mr Mondialisation - Patatak, l'entreprise devenue circulaire

L'équipe

  • Adrien

    Adrien

    Fondateur
    Adrien Dewez a toujours rêvé de glorifier la patate. Historien de formation puis journaliste pendant plusieurs années, il n’était pourtant pas prédestiné à ouvrir un fritkot. Mais l’envie de recréer la douce saveur des frites de sa grand-mère l’a poussé à développer son concept: Patatak.
  • Karel

    Karel

    Notre agriculteur
    Si ça parle de Patatak dans Médor, ça y parle surtout de notre agriculteur Karel et de sa ferme du Passavant, qui fournit nos pommes de terres. L'homme faisant face au golem de la patate industrielle et mondialisée, un regard sur l'état de notre paysage agricole.